Polynésie – seconde partie

La seconde partie de notre étape polynésienne est un peu plus ensoleillée.

Les premiers rayons de soleil à Huahine nous permettent de faire du snorkeling, pour le plus grand plaisir des deux petits.

Nicolas en profite pour se blesser avec un corail. Cela lui permettra de tester à nouveau un centre de soin, mais ce sera pour plus tard, en Nouvelle Zélande, quand la jambe sera bien infectée…

Lorsque la pluie revient, nous nous rabattons sur la visite de l’île et notamment les anguilles sacrées aux yeux bleus. Nous les nourrissons avec des petites sardines : le jeu consiste à les faire sortir de l’eau en jouant avec leur gourmandise…

Pluie rime aussi avec devoirs pour les enfants. Gaspard fait de très gros progrès en lecture. Nous l’avons même surpris un matin en train de lire un livre, de lui-même, en attendant que nous nous reveillions.

Ce séjour est aussi l’occasion de profiter de la gentillesse et du sens de l’accueil des polynésiens.
Par exemple, alors que Nicolas et Gaspard partent faire une balade et se font surprendre par la pluie (quelle surprise !), la première voiture qui passe s’arrête immédiatement pour nous proposer de nous prendre en stop. Au supermarché, tout le monde nous sourit et nous dit bonjour. Une personne a même serré la main à Nicolas pour le saluer. Une autre fois, le vendeur de pizza nous ramènera à la maison pour cause, une fois n’est pas coutume, de pluie.
Bref, la Polynésie, c’est la France mais pas tout à fait.

Nous reprenons ensuite l’avion pour Tahiti, puis le bateau sur Moorea. Nous avons un bungalow très sympa situé directement sur la plage. La pluie est de nouveau de la partie. Les enfants adorent et on se demande même s’ils ne préfèrent pas cela.

Nous visitons le lagoonarium situé sur le Motu (petite île) juste devant chez nous. C’est un lieu assez incroyable où l’on croise d’innombrables poissons, des requins à pointe noire et des raies. Caresser les raies qui passent devant nos pieds est une expérience magique. Gaspard et Nicolas iront jusqu’à nager sur le dos des raies.

Malgré la pluie, le bilan polynésien est plus que positif. A refaire en saison sèche !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s