Chiloe

Chiloe est la deuxième plus grande île de l’Amérique du Sud après Ushuaia.
Elle est réputée pour ses centaines d’églises en bois, dont certaines sont classées patrimoine mondial de l’humanité, ses maisons colorées sur pilotis et ses paysages de rêve, entre autre.
Nous sommes impatients et c’est par une magnifique journée d’été que nous embarquons sur le ferry. Nous sommes accueillis par des lions de mers qui nagent autour du bateau. On nous avait parlé des dauphins mais ce sera pour plus tard…
Nous avons loué pour 5 jours une maison avec une vue incroyable sur le golf et ses îles. Le coucher de soleil est de toute beauté. Nous sommes ravis. Un détail cependant : la maison n’offre pas le wifi. Nicolas est un peu perdu les premières heures puis se laisse gagner par la douceur de vivre. Les enfants sont aux anges. Le deuxième jour, en plus du wifi, c’est électricité qui vient à manquer en début de soirée et pour toute la nuit. Ca commence à faire beaucoup mais la partie de UNO à l’éclairage de la batterie restante de l’ipod d’Anaelle nous permettra de passer une très bonne soirée.
C’est la première fois depuis le début du voyage que nous restons aussi longtemps déconnectés et finalement, de l’avis de tous, ça fait du bien.
Chiloe, c’est entre nuages et éclaircies, soleil et pluie, froid et chaud, le tout dans la même demi-heure. Nous avons droit à de beaux arcs-en-ciel, de belles couleurs et de magnifiques couchers de soleil.
Nous visitons l’île et ses iles. A chaque fois, il faut prendre un petit ferry qui nous emmène sur l’autre rive. Les paysages vallonnés sont très beaux. Et dans chaque village, une église en bois. Les enfants ne comprennent pas bien le concept : « on a fait tout ce chemin pour voir des églises en bois ? « .
Pour varier les plaisirs, nous décidons d’aller déjeuner à la grande fête de la localité de Chonchi. Au menu, des stands à n’en plus finir de nourriture, des danses folkloriques, des démonstrations de pratiques anciennes comme celle de la fabrication de la chicha de manzana (jus de pomme) et des jeux à l’ancienne. Un grand moment de bonheur de voir se confectionner devant nos yeux ces belles empanadas (plat préféré des enfants depuis l’Argentine) et de les manger ensuite…. Mis à part les spécialités locales, cette fête ressemblait finalement assez à nos fêtes champêtres.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s