Bariloche – Mendoza

Nous voilà à nouveau à 4 pour quelques jours. L’objectif de ces derniers jours en Argentine, rejoindre Santiago au Chili pour récupérer Anaëlle qui nous rejoint pour les vacances d’hiver.

Nous décidons de rester du coté argentin et de remonter la célèbre route 40 qui traverse la Patagonie et longe la cordillère des Andes. Le transport se fera donc en bus, où nous pourrons profiter des vues extraordinaires pendant de longues heures.

La première étape est la ville de Bariloche, après plus de de 24h de bus (notre record !). Le voyage se passe sans encombre. Le bus est rempli de jeunes routards de toutes nationalités en quête de treks dans les montagnes de la cordillère. Pour nous mettre dans l’ambiance, il y a des affiches dans plusieurs langues interdisants aux passagers du bus d’enlever leurs chaussures… tout un programme sachant que globalement, l’injonction n’est que partiellement respectée….

Bariloche est la station de ski très prisée de l’argentine, mais nous y sommes en Janvier, c’est à dire en plein été. Située sur le lac de Nahuel Huapi, la ville est célèbre pour sa ressemblance avec la Suisse et les Alpes. Il y a même une « colonia Suiza », où l’on peut trouver des bières du Valais ou déguster une fondue. Nous n’échapperons ni à l’un ni à l’autre.
C’est un endroit vraiment magnifique qui nous enchante par sa beauté des montagnes, des lacs et des paysages.

Ensuite, nous nous dirigeons vers la capitale argentine du Vin : Mendoza. Cette fois, le voyage ne durera que de 18h… Une bagatelle ! Il faut savoir qu’Armance en profite pour récupérer et dort, dort, dort de longues heures. Du coup, pour elle en tout cas, le voyage est très court.

C’est ici que nous fêterons l’anniversaire des 5 ans tant attendus d’Armance.
Nous visitons les jeunes vignobles et « Bodegas » qui entourent toute la ville. Cette fois, c’est la France que nous retrouvons un peu partout, notamment sur les tonneaux de vin. C’est assez émouvant de visiter ces jeunes maisons. Celle où nous avons fait notre dégustation venait d’achever la construction de sa cave en 2013…

La température a maintenant significativement monté et il faut très chaud. Nous décidons, sur les conseils de l’office du tourisme et pour faire plaisir aux enfants, de nous rafraichir aux termes de Cacheuta, situés dans les montagnes. Comment dire…. nous n’étions pas seuls, le lieu est très prisé des locaux et nous sommes en pleine période de vacances scolaires. Au même moment, alors que les parents étaient dubitatifs sur le lieu, Gaspard et Armance s’extasiaient et trouvaient l’endroit fantastique. Finalement, en faisant abstraction du bruit, de l’hygiène et de la promiscuité, le lieu a un certain charme 😉

C’est ainsi que s’achève notre voyage en Argentine. C’est une nouvelle fois en bus que nous rejoignons le Chili. Il nous faut traverser la Cordillère des Andes. A vol d’oiseau, Santiago n’est qu’à 180 km. La compagnie « Rapido » nous promet un voyage en 6 heures
Une petite frayeur : la veille du départ, la route a été coupée suite à un éboulement qui a emporté un pont. Finalement, rien à signaler de particulier sur la route si ce n’est les 4 heures d’attentes à la douane pour… rien de particulier. C’est tous les jours la même chose selon le chauffeur. Nous arrivons à Santiago avec 4 heures de retard sur l’horaire puisque les 6 heures annoncées ne prennent pas en compte le passage à la frontière ! Il faut être souple, patient et avoir le temps… Ca tombe bien, nous en avons plein 😉

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s