Caye Caulker

Trois jours de repos absolu sur cette ile au rythme lent, très lent.

Il n’y a pas grand chose à faire sur l’ile qui compte quelques hôtels et quelques restaurants le long de la plage. Bob Marley assure un fond musical en quasi permanence. Le ton est donné.

Là encore, c’est la mer qui en fait son attrait principal. Nous aurons donc profité de baignades chaudes et de promenades en canoé et paddle. Et alors que nous prenions le soleil sur un ponton, un habitant de l’ile est arrivé avec sa pêche du jour : une quinzaine de langoustes qu’il est venu tuer à la machette et laver dans la mer.
Caye Caulker nous aura donc charmés bien plus que sa grande soeur Ambergris. Gaspard aura eu le bon mot :  » on dirait qu’on est comme sur une ile paradisiaque »… tout est dit.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s